Le Plus du Sport

L’Association Professionnelle Francophone des Journalistes Sportifs – APFJS – a créé une distinction attribuée annuellement à « un sportif ou ancien sportif, entraîneur ou dirigeant sportif qui, en plus de ses performances et palmarès personnel, poursuit une action désintéressée, humaniste, assurant la promotion de la pratique sportive dans le respect des valeurs éthiques et olympiques ».

Le « Plus du Sport » consiste en une oeuvre d’art gravée et millésimée dont le lauréat est désigné par vote au scrutin majoritaire des membres du comité directeur de l’aile francophone.

Les lauréats du « Plus du sport »:
2003: Alex Czerniatinski (football)
2004: Jean-Claude Laquaye (moto)
2005: Pascal Parmentier (ski de fond)
2006 Mathieu Loic (tennis de table) et Albert Syben (boxe)
2007: Pino Cérami et Ferdinand Bracke (cyclisme)
2008: Khalilou Fadiga (football)
2009: Jacques Borlée (athlétisme)
2010: Joël Robert (motocross)

Luc Huberty, lauréat en 2017, et le trophée du « Plus du Sport »

2011: le papa d’Arnor Angeli (joueur de foot du Standard à l’époque), Pascal Angeli, est pompier et a sauvé la vie d’un jeune joueur à l’Académie du Standard au Sart-Tilman.

2012: Edhem Sljivo (football) a été un joueur exemplaire, un capitaine exemplaire et un international exemplaire avant de se battre contre ses handicaps depuis son terrible accident de voiture. Il a donné son nom au plus grand Challenge de futsal en Europe, organisé par Benoît Thans.

2013: Pierre Drouguet, l’ancien gardien de but ce Liège, Malines et Courtrai entre autres. Pudique, il hésita à parler du double échange d’organes, qui  s’est déroulé aux Pays-Bas et offre de nouvelles perspectives à son fils, Arnaud, affaibli par un problème révélé lors d’une prise de sang, la glomérulonéphrite qui s’attaque aux cellules de ses reins. Pierre  a donné un de ses reins dans un  hôpital d’Amsterdam et son fils en  a reçu un autre à Maastricht.
« Ce n’est pas exceptionnel : tous les pères feraient la même chose que moi pour un de leurs enfants. Mon fils désire se remettre au plus vite à la pratique d’un sport », a-t-il déclaré.  Sur cette lancée, Drouguet s’est impliqué dans le combat en faveur du don d’organes. Il a rejoint Thierry et Claudine Kremer (ASBL Chaîne de vie) qui ont perdu leur fils, Laurent, lors de la fusillade du 13 décembre 2011, Place Saint-Lambert à Liège.

2014: Jean Derycke et Frédéric Larsimont, deux journalistes des quotidiens « Le Soir » et « L’Avenir » ont été retenus, pour leur soutien à notre confrère Thomas Busiau lors de l’épreuve qui l’a emporté peu après la dernière coupe du Monde. Un événement auquel il avait tenu à participer notamment grâce à la solidarité de ses deux amis.

2015: les « Pongistes du coeur », section du club de Vedrinamur. Celui-ci, depuis des années, outre ses prestations de qualité au plus haut niveau national du ping belge, joue un rôle efficace et apprécié dans le domaine humaniste, d’abord par une action dans la lutte contre le cancer, ensuite par une autre dans  l’intégration des handicapés.

2016: l’asbl Hippopassion offre une thérapie destinée à aider les handicapés mentaux ou physiques, les victimes d’accidents en revalidation, ou les gens atteints de troubles psychologiques provisoires ou non. L’association a fêté ses vingt ans, mais ne bénéficie d’aucun subside. L’efficacité de l’aide apportée par le cheval à tous ces gens en détresse n’est pourtant plus à démontrer…

2017: Luc Huberty, président et fondateur à Amay de Leg’S Go. Il s’agit d’une association qui permet aux amputé(e)s de pratiquer la course à pied en finançant l’achat de prothèses-lames, qu’ils et qu’elles ne pourraient jamais s’offrir compte tenu du prix supérieur à 15.000 euros.

2018: le staff du Rugby Club Visé a sauvé, lors d’une rencontre de Régionale 1, un adversaire nivellois, Ludovic Dumont, rentré au vestiaire, puis revenu assister à la suite de la rencontre au bord du terrain où  il s’est effondré. Le cœur de ce papa de quatre enfants  s’était arrêté. Mais il a été tellement bien et tellement vite secouru que l’issue du drame n’a pas été fatale. Grâce au défibrillateur du club visétois, mais surtout grâce à ceux qui l’ont branché sur le cœur du joueur nivellois.

2019: Adrien Joveneau pour le Beau vélo de RAVeL.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :