La solitude du photographe de basket dans les salles vides de D1 à huis clos

Notre confrère Denis Esser, capturé par l’œil de Virginie Lefour (Agence Belga) lors du duel entre Charleroi et Liège dans un Spiroudôme vide de ses spectateurs. La solitude du photographe de basket dans les salles vides de D1 à huis clos…

Denis Esser (photo: Virginie Lefour)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :